Le colza fourrager 2017 : une ressource fourragère bon marché

Retrouvez les valeurs alimentaires des couverts avec colza de l'année 2017, les gains économiques d'une exploitation pratiquant le pâturage de colza, nos recommandations de pâturage et d'implantation !

Télécharger " Bilan colza fourrager 2017"


Pâturage d'automne : valoriser une herbe de qualité et préparer le printemps

Avec les pluies de septembre, l’herbe s’est remise à pousser dans de nombreuses situations. Voici quelques recommandations pour bien négocier cette période de l’année très stratégique.

En système bovin lait et caprin, cette herbe n’est pas toujours bien valorisée alors qu’elle représente parfois des stocks sur pied importants tout en ayant une valeur alimentaire proche de l’herbe de printemps (0.95 UFL, 140 PDIN, 105 PDIE). Bien sûr, en cas de mauvais temps,  il faut diminuer la durée de pâturage (bovin lait), tout en augmentant le  repas de fourrage conservé. Sinon, cela peut dégrader la prairie et pénaliser le redémarrage au printemps.

En système viande, la portance est aussi à surveiller mais il ne faut pas surpâturer. Les hauteurs de sortie doivent rester à 5-6 cm comme au printemps et l’été afin d’éliminer le stock sur pied et les refus. Ceci permettra à la lumière d’accéder à la base des tiges et de favoriser le tallage. Par ailleurs il faut respecter un délai de repos de la prairie d’au moins 60-70 jours durant l’hiver. Toutes ces préconisations assurent un bon redémarrage de la prairie au printemps.



Le déficit hydrique et les gelées d’avril couplés au déficit hydrique et aux fortes chaleurs de juin ont pu impacter les rendements des récoltes de fourrages, avec un déficit de 15 à 20% dans certaines zones. Or, avec un report de stocks 2016 faible, la situation pourrait devenir délicate si l’été est sec.

Ainsi, vous trouverez dans ce document une synthèse des conseils préconisés pour faire face à un potentiel déficit fourrager.

@Télécharger la synthèse "Comment s'adapter au déficit fourrager"

Les conseillers du programme Herbe et Fourrages Centre-Val de Loire se mobilisent pour vous aider à faire face à un éventuel déficit fourrager. Et, afin de répondre au plus près de vos besoins, nous vous proposons de compléter le questionnaire en ligne : Enquête déficit fourrages 2017


L’alimentation des troupeaux est le principal poste de charge dans les élevages de ruminants. Les différents incidents climatiques qui se sont succédé au cours des dix dernières années et le marché tendu des matières premières nous amènent à faire évoluer notre système fourrager. En particulier, une meilleure gestion des surfaces en herbe peut sécuriser l’alimentation de nos cheptels et accroître l’autonomie alimentaire de nos exploitations.

Pour accompagner techniquement les éleveurs de ruminants de la Région Centre dans cette voie, un programme Herbe et Fourrages a été mis en place. Il s’appuie notamment sur des fermes pilotes, un réseau de techniciens, des données météorologiques, des relevés de hauteur d’herbe et des parcelles de démonstration.

Jean-Paul GIRAULT

(36)

Stéphane TURBEAUX

(41)

François DE CHENERILLES

(37)

Responsables professionnels du programme Herbe et fourrages Centre

 

  DERNIERE PUBLICATION


 

Mentions légales | Contacts |  Plan du site    |  RSS